Advanced

Les facteurs motivationnels pour étudier le français langue étrangère au lycée en Suède. Quel rôle jouent les points supplémentaires ?

Nilsson, Kajsa LU (2017) ÄFRA51 20162
French Studies
Abstract (French)
La motivation est un facteur essentiel pour apprendre. Or, dans l’enseignement scolaire elle est parfois vue comme l’un des facteurs problématiques, notamment dans l’enseignement des langues. Nous allons pour cette raison examiner la motivation en contexte scolaire suédois et particulièrement la motivation parmi les élèves qui étudient le français langue étrangère (désormais FLE) au niveau supérieur au lycée. L’introduction des points supplémentaires dans le système scolaire suédois est toujours une réforme nouvelle et peu étudiée. Notre étude sert à discerner les facteurs motivationnels qui poussent les élèves à continuer avec leur L3 au niveau quatre, plus spécifiquement les élèves qui étudient le FLE. Nous voulons comprendre si les... (More)
La motivation est un facteur essentiel pour apprendre. Or, dans l’enseignement scolaire elle est parfois vue comme l’un des facteurs problématiques, notamment dans l’enseignement des langues. Nous allons pour cette raison examiner la motivation en contexte scolaire suédois et particulièrement la motivation parmi les élèves qui étudient le français langue étrangère (désormais FLE) au niveau supérieur au lycée. L’introduction des points supplémentaires dans le système scolaire suédois est toujours une réforme nouvelle et peu étudiée. Notre étude sert à discerner les facteurs motivationnels qui poussent les élèves à continuer avec leur L3 au niveau quatre, plus spécifiquement les élèves qui étudient le FLE. Nous voulons comprendre si les points supplémentaires jouent un rôle important pour le choix de continuer avec le FLE au niveau quatre et comment ils affectent la motivation des apprenants dans une perspective plus large où d’autres facteurs motivationnels entrent aussi en jeu.
En concluant cette étude, nous constatons que les facteurs motivationnels pour étudier le FLE sont variés et très individuels, ce qui est aussi suggéré par d’autres chercheurs, comme Viau (2009). Quand on commence á étudier une langue étrangère, il semble que le choix de langue soit influencé plutôt par des facteurs motivationnels externes (les parents, les amis, les enseignants). Au fur et à mesure que l’on étudie, les facteurs motivationnels semblent tourner plus vers le caractère intrinsèque, en tout cas pour certains élèves. Selon Henry (2013), la motivation intrinsèque est plus forte que la motivation extrinsèque et les élèves qui sont intrinsèquement motivés ont en général de meilleures notes. Or, une observation intéressante de notre étude est que nous ne pouvons pas placer la motivation pour une langue au même niveau que la note pour une langue. Même si un apprenant est intrinsèquement motivé, il n’est pas sûr qu’il reçoive une meilleure note qu’un apprenant extrinsèquement motivé. Par contre, il semble plus probable que le participant qui est intrinsèquement motivé continuera avec l’apprentissage du français dans l’avenir, ce qui soutient les résultats d’autres études (p.ex. Dörnyei, 2009).
Un autre phénomène pertinent de notre étude est que les participants qui sont extrinsèquement motivés sont plus favorables aux récompenses (sous forme des points supplémentaires) que les participants qui sont intrinsèquement motivés. Il peut être parce que les récompenses nuisent la motivation intrinsèque comme proposé par Deci, Koestner et Ryan (2001). Les points supplémentaires jouent un rôle important quant au choix de continuer avec le FLE au niveau quatre, ce qui ressort aussi de notre petit questionnaire. Même si nos participants ne sont pas tous positifs envers les points supplémentaires, ils sont de l’avis qu’il faut les obtenir, sinon l’on risque de ne pas avoir assez des crédits pour postuler pour un enseignement supérieur avec des points d’admission élevés. (Less)
Please use this url to cite or link to this publication:
author
Nilsson, Kajsa LU
supervisor
organization
course
ÄFRA51 20162
year
type
M2 - Bachelor Degree
subject
keywords
motivation interne, motivation, Facteurs motivationnels, motivation externe
language
French
id
8899785
date added to LUP
2017-01-25 16:07:14
date last changed
2017-01-25 16:07:14
@misc{8899785,
  abstract     = {La motivation est un facteur essentiel pour apprendre. Or, dans l’enseignement scolaire elle est parfois vue comme l’un des facteurs problématiques, notamment dans l’enseignement des langues. Nous allons pour cette raison examiner la motivation en contexte scolaire suédois et particulièrement la motivation parmi les élèves qui étudient le français langue étrangère (désormais FLE) au niveau supérieur au lycée. L’introduction des points supplémentaires dans le système scolaire suédois est toujours une réforme nouvelle et peu étudiée. Notre étude sert à discerner les facteurs motivationnels qui poussent les élèves à continuer avec leur L3 au niveau quatre, plus spécifiquement les élèves qui étudient le FLE. Nous voulons comprendre si les points supplémentaires jouent un rôle important pour le choix de continuer avec le FLE au niveau quatre et comment ils affectent la motivation des apprenants dans une perspective plus large où d’autres facteurs motivationnels entrent aussi en jeu.
En concluant cette étude, nous constatons que les facteurs motivationnels pour étudier le FLE sont variés et très individuels, ce qui est aussi suggéré par d’autres chercheurs, comme Viau (2009). Quand on commence á étudier une langue étrangère, il semble que le choix de langue soit influencé plutôt par des facteurs motivationnels externes (les parents, les amis, les enseignants). Au fur et à mesure que l’on étudie, les facteurs motivationnels semblent tourner plus vers le caractère intrinsèque, en tout cas pour certains élèves. Selon Henry (2013), la motivation intrinsèque est plus forte que la motivation extrinsèque et les élèves qui sont intrinsèquement motivés ont en général de meilleures notes. Or, une observation intéressante de notre étude est que nous ne pouvons pas placer la motivation pour une langue au même niveau que la note pour une langue. Même si un apprenant est intrinsèquement motivé, il n’est pas sûr qu’il reçoive une meilleure note qu’un apprenant extrinsèquement motivé. Par contre, il semble plus probable que le participant qui est intrinsèquement motivé continuera avec l’apprentissage du français dans l’avenir, ce qui soutient les résultats d’autres études (p.ex. Dörnyei, 2009). 
Un autre phénomène pertinent de notre étude est que les participants qui sont extrinsèquement motivés sont plus favorables aux récompenses (sous forme des points supplémentaires) que les participants qui sont intrinsèquement motivés. Il peut être parce que les récompenses nuisent la motivation intrinsèque comme proposé par Deci, Koestner et Ryan (2001). Les points supplémentaires jouent un rôle important quant au choix de continuer avec le FLE au niveau quatre, ce qui ressort aussi de notre petit questionnaire. Même si nos participants ne sont pas tous positifs envers les points supplémentaires, ils sont de l’avis qu’il faut les obtenir, sinon l’on risque de ne pas avoir assez des crédits pour postuler pour un enseignement supérieur avec des points d’admission élevés.},
  author       = {Nilsson, Kajsa},
  keyword      = {motivation interne,motivation,Facteurs motivationnels,motivation externe},
  language     = {fre},
  note         = {Student Paper},
  title        = {Les facteurs motivationnels pour étudier le français langue étrangère au lycée en Suède. Quel rôle jouent les points supplémentaires ?},
  year         = {2017},
}