Advanced

La mission la plus impossible au monde: Le Secrétaire général Trygve Lie face à la Guerre froide, 1946-1953

Ravndal, Ellen LU (2016) In Revue d'historie diplomatique p.145-161
Abstract
Aujourd’hui, le Secrétaire général des Nations unies joue un rôle essentiel en matière de diplomatie préventive et de sensibilisation aux problématiques d’envergure mondiale. Pourtant, la Charte des Nations unies le présente simplement comme « le plus haut fonctionnaire de l’Organisation ». Comment en est-il venu à jouir d’une telle autonomie sur la scène politique internationale ? En quoi le premier Secrétaire général de l’ONU, Trygve Lie, a-t-il contribué au développement de cette fonction ? Dans quelle mesure la guerre froide a-t-elle entravé ou favorisé l’élargissement du rôle politique du Secrétaire général ? La littérature scientifique portant sur la fonction de Secrétaire général des Nations unies rend peu justice à l’héritage de... (More)
Aujourd’hui, le Secrétaire général des Nations unies joue un rôle essentiel en matière de diplomatie préventive et de sensibilisation aux problématiques d’envergure mondiale. Pourtant, la Charte des Nations unies le présente simplement comme « le plus haut fonctionnaire de l’Organisation ». Comment en est-il venu à jouir d’une telle autonomie sur la scène politique internationale ? En quoi le premier Secrétaire général de l’ONU, Trygve Lie, a-t-il contribué au développement de cette fonction ? Dans quelle mesure la guerre froide a-t-elle entravé ou favorisé l’élargissement du rôle politique du Secrétaire général ? La littérature scientifique portant sur la fonction de Secrétaire général des Nations unies rend peu justice à l’héritage de Lie. Le présent article vise au contraire à montrer que plusieurs jalons de l’expansion du rôle de Secrétaire général ont été posés lors des premiers jours de l’histoire des Nations unies. Lie a travaillé activement à l’accroissement des pouvoirs associés à la fonction de Secrétaire général et à imposer cette dernière comme celle d’un médiateur et d’un négociateur majeur entre États membres. Le présent article passe en revue les efforts mis en œuvre par Lie tout au long de son mandat (1946—1953) pour apaiser les tensions entre grandes puissances, accrues dans le contexte de la guerre froide, et se propose d’examiner les précédents sur lesquels ont débouché ses choix.

The UN secretary-general today plays important roles in preventive diplomacy and as an advocate for global issues and is widely seen as the UN’s foremost diplomatic and political representative, yet the UN Charter describes him merely as ‘the chief administrative office of the Organization.’ How did it become possible for the UN secretary-general to play such an autonomous role in international politics? What was the contribution of the first UN secretary-general, Trygve Lie, to this development? How did the Cold War conflict impede or facilitate the development of the UN secretary-general’s political role? Most of the literature on the UN secretary-general largely overlooks the contributions made by Lie, but this paper argues that several precedents for the political role of the UN secretary-general were set in this earliest period of UN history. Lie actively sought to expand the powers of his office, and to establish the secretary-general as an important mediator and negotiator between the member states. This paper examines Lie’s consistent attempts to seek an end to the growing Cold War tensions between the great powers during his tenure in office, 1946-1953, and discusses what precedents were set by his actions. (Less)
Please use this url to cite or link to this publication:
author
organization
alternative title
The most impossible job in the world: Secretary-General Trygve Lie and the Cold War, 1946-1953
publishing date
type
Contribution to journal
publication status
published
subject
keywords
United Nations, UN Secretary-General, Cold War
in
Revue d'historie diplomatique
issue
2
pages
17 pages
language
French
LU publication?
yes
id
d1fafae3-5485-437d-b62f-24103cf65181
date added to LUP
2016-07-08 21:31:37
date last changed
2016-07-12 08:18:35
@article{d1fafae3-5485-437d-b62f-24103cf65181,
  abstract     = {Aujourd’hui, le Secrétaire général des Nations unies joue un rôle essentiel en matière de diplomatie préventive et de sensibilisation aux problématiques d’envergure mondiale. Pourtant, la Charte des Nations unies le présente simplement comme « le plus haut fonctionnaire de l’Organisation ». Comment en est-il venu à jouir d’une telle autonomie sur la scène politique internationale ? En quoi le premier Secrétaire général de l’ONU, Trygve Lie, a-t-il contribué au développement de cette fonction ? Dans quelle mesure la guerre froide a-t-elle entravé ou favorisé l’élargissement du rôle politique du Secrétaire général ? La littérature scientifique portant sur la fonction de Secrétaire général des Nations unies rend peu justice à l’héritage de Lie. Le présent article vise au contraire à montrer que plusieurs jalons de l’expansion du rôle de Secrétaire général ont été posés lors des premiers jours de l’histoire des Nations unies. Lie a travaillé activement à l’accroissement des pouvoirs associés à la fonction de Secrétaire général et à imposer cette dernière comme celle d’un médiateur et d’un négociateur majeur entre États membres. Le présent article passe en revue les efforts mis en œuvre par Lie tout au long de son mandat (1946—1953) pour apaiser les tensions entre grandes puissances, accrues dans le contexte de la guerre froide, et se propose d’examiner les précédents sur lesquels ont débouché ses choix. <br/><br/>The UN secretary-general today plays important roles in preventive diplomacy and as an advocate for global issues and is widely seen as the UN’s foremost diplomatic and political representative, yet the UN Charter describes him merely as ‘the chief administrative office of the Organization.’ How did it become possible for the UN secretary-general to play such an autonomous role in international politics? What was the contribution of the first UN secretary-general, Trygve Lie, to this development? How did the Cold War conflict impede or facilitate the development of the UN secretary-general’s political role? Most of the literature on the UN secretary-general largely overlooks the contributions made by Lie, but this paper argues that several precedents for the political role of the UN secretary-general were set in this earliest period of UN history. Lie actively sought to expand the powers of his office, and to establish the secretary-general as an important mediator and negotiator between the member states. This paper examines Lie’s consistent attempts to seek an end to the growing Cold War tensions between the great powers during his tenure in office, 1946-1953, and discusses what precedents were set by his actions.},
  author       = {Ravndal, Ellen},
  keyword      = {United Nations,UN Secretary-General,Cold War},
  language     = {fre},
  number       = {2},
  pages        = {145--161},
  series       = {Revue d'historie diplomatique},
  title        = {La mission la plus impossible au monde: Le Secrétaire général Trygve Lie face à la Guerre froide, 1946-1953},
  year         = {2016},
}